Et si un volcan entrait en éruption…

Ces dernières semaines, si vous suivez un peu les réseaux sociaux ou les informations relatives à l’Islande, vous aurez surement entendu parler de menaces d’une nouvelle éruption. Quand on sait que l’Islande compte environ 130 volcans actifs, il faut accepter l’idée qu’un jour ou l’autre, l’un d’entre eux viendra se réveiller. Le plus dur est de prévoir ce fameux « quand » ? Un jour, un mois ou même une année, ce temps écoulé n’est rien à l’échelle d’un volcan, la géologie est une science basée sur des périodes qui se compte plus souvent en milliers d’années qu’en journées. Du coup, même si un volcan commence à donner des signes d’activités, à son échelle, rien ne permet d’affirmer que l’éruption est réellement proche. En 2017, plusieurs volcans ont commencé à manifester des signes d’activité, faisant dire dès février à certains experts qu’une explosion était proche. En mars, le sujet revenait dans les news avec le volcan Hekla qui faisait parler de lui. Le printemps n’a pas été non plus de tout repos pour les experts qui continuaient à surveiller avec attention l’activité volcanique de cette toujours potentielle éruption. En novembre, c’est au tour d’un autre volcan d’apparaitre dans les titres des journaux. Öræfajökull (à la prononciation aussi difficile que l’Eyjafjallajökull, le volcan star de 2010) se situe sous le grand glacier du même nom et fait partie du Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe. Les scientifiques ont découvert qu’une nouvelle caldeira s’était formée et s’élargissait petit à petit. Ce puissant volcan n’est pas entré en éruption depuis plus de 300 ans, donc à dire dans combien de temps il risque de se réveiller complètement c’est difficile ! Il faut donc avoir conscience de ces informations récentes mais relativiser quant à l’imminence du résultat… En attendant des consignes de sécurité, qui n’existaient pas jusqu’à présent, on été éditées et des plans d’action visant à mettre le plus rapidement les populations à l’abri sont créés. Rappelons quand même que ces volcans sont pour la plupart situés dans des zones inhabitées. L’Islande attend donc d’écrire son nouveau chapitre volcanique mais il lui manque encore l’étincelle pour cela ! Que cela ne change pour l’instant pas vos plans de voyage, affaire à suivre…