00354-445-1078 contact@alkemia.is
enfr

Voyage ornithologique Fjords du Nord Ouest

0
Prix
 3,690€
Prix
 3,690€
mai 31, 2021
* Please select all required fields to proceed to the next step / Veuillez sélectionner tous les champs requis pour passer à l'étape suivante.

Effectuer une réservation

Ajouter à la liste de souhaits

Adding item to wishlist requires an account

951

Vous avez une question?

N’hésitez pas à nous contacter par e-mail et prendre un rendez-vous telephonique ou skype (inbrimi)

  • contact@alkemia.is

Pourquoi voyager avec nous?

  • Une agence locale
  • Des voyages hors sentiers battus
  • Le choix de la qualité et non de la quantité
  • Des guides experts à votre écoute
10 Jours
Reykjavik
Reykjavik
Age minimum : 15
Nombre de personnes max : 10
Présentation

Pays de la glace et de feu, l’Islande, île volcanique, possède un des plus beaux paysages et une des plus belles lumières de notre planète, au milieu desquels une faune unique se laisse observer, le plus souvent dans des conditions exceptionnelles.

Il existe peu d’endroits en Europe où il est possible de s’approcher d’aussi près de colonies d’oiseaux, sans les déranger. Les macareux moines sont sans conteste les vedettes des falaises islandaises.

Nous avons pensé ce voyage ornithologie et nature également pour les photographes, qui seront comblés avec l’accès à des sites prestigieux, des distances d’observations remarquables et un rythme de voyage qui correspond à la fois au temps nécessaire à la pratique photographique et à l’observation de la faune.

Ce séjour est divisé en deux, il est possible de faire l’itinéraire dans son entier ou, si vous ne disposez pas du temps nécessaire, de participer à la première ou à la deuxième moitié du voyage, en repartant ou en rejoignant le groupe en avion, en milieu de parcours à Isafjördur.

Points forts du séjour
  • Faune exceptionnelle : Située par 66° Nord, aux confins de l’Atlantique et de l’Océan Glacial, à mi-chemin entre l’Europe et l’Amérique, à la croisée des grandes voies migratoires est-ouest et nord-sud, l’Islande est sans conteste le paradis de la faune ailée. Des espèces des deux continents ainsi que des espèces arctiques cohabitent. Certaines falaises connaissent une véritable crise du logement, tandis que landes et prairies sont envahies par d’innombrables limicoles. Sans compter que les fjords du Nord Ouest sont également la région qui abritent le plus de renard arctiques que les plus chanceux auront la possibilité d’apercevoir ou d’entendre…
  • Soleil de minuit : à l’époque du Solstice d’été le 21 juin, la nuit a totalement disparu, le jour est permanent. Le crépuscule et l’aube confondus se fondent l’un à l’autre, moment où tout le rose, le bleu et le corail de leur collection s’entremêlent. Le vert n’est pas en reste et s’en donne à cœur joie sur les toundras et les prairies où les poulains et les agneaux de quelques jours attendrissent le voyageur, tandis que les limicoles alarment sur le moindre piquet de clôture, demandant à leur poussins immobiles dans la mousse de ne pas bouger, de faire confiance absolu au mimétisme… La grande saison touristique n’a pas encore  vraiment commencé et les routes respirent encore la liberté.
  • Fjords du Nord Ouest : Ce périple se déroule sur la grande péninsule du Nord-Ouest au coeur de fjords majestueux et de montagnes impressionnantes. C’est le royaume du Pygargue à queue blanche. A l’extrémité Ouest, Látrabjarg est considéré comme la plus longue falaise à oiseaux du monde. De nombreux phoque gris se prélassent sur des plages de sable clair. C’est aussi la région où se reproduisent le plus d’eiders à duvet dans le Nord. Les marais de Reykhólar sont un petit paradis pour les ornithologues et les îles du Breiðafjord un sanctuaire où les hommes et les oiseaux vivent en harmonie.
  • Paysages étonnants et région sauvage : Durant ce séjour vous aurez l’occasion de découvrir une région isolée et des sites sauvages, sans aucune construction humaines sur plusieurs dizaines de kilomètres alentours, pour un voyage loin du tourisme de masse. Vous pourrez admirer des paysages variés et contrastés, entre montagnes de rhyolite et puissantes chutes d’eau, immenses plages de sables dorées ou noir et impressionnantes falaises…
Nos engagements :
  • Une sélection de prestataires engagés dans un tourisme plus responsable.
  • Un guide accompagnateur francophone spécialiste en ornithologie.
  • L’agence Alkemia contribue à la reforestation de l’Islande avec la plantation d’environ 1 arbre pour 4 personnes.
  • L’assurance de travailler avec une agence locale.
Budget

Comprend

  • 9 nuits en hébergement type guesthouse chambre double ou twin avec mix salle de bain privative et à partager. Supplément chambre individuelle 500 €.
  • Guide-chauffeur francophone spécialiste ornithologie de l'arrivée à Reykjavik en J1 jusqu'à Reykjavik en J10
  • Transport en mini bus privatif de J1 à J10 et transferts en bateau
  • Pension complète du déjeuner en J1 jusqu'au déjeuner en J10, sauf 2 diners à Ísafjörður à régler sur place.

Ne comprend pas

  • Vol international à partir de 200 € au départ de l'Europe
  • Assurance personnelle annulation-rapatriement
  • Transferts aéroports
  • Repas du dernier jour à Reykjavik et à Isafjördur
Jour par jour

Départ

Reykjavik (Google Map)

Retour

Reykjavik (Google Map)

J1: Début de l'aventure

A votre arrivée en Islande, vous suivez les instructions préalablement données, pour retrouver votre guide et le groupe. Départ en direction de l’Ouest, après avoir contourné le Fjord des Baleines, la route avant d’atteindre la base de la péninsule du Snæfellsnes, traverse une grande zone marécageuse et de grandes grèves où on peut observer d’innombrables oiseaux : limicoles, canards, plongeons… A l’extrémité de la pointe, si le ciel est sans nuage on peut apercevoir le célèbre volcan Snæfellsjökull, le volcan où pénètrent les héros du voyage au centre de la terre de J .Verne. La cote nord est découpée de nombreux petit fjords dont certains abritent d’actif petits ports de pêche colorés où l’on peut observer plusieurs espèces de goéland dont le Goéland bourgmestre. Nuit dans le jolie petit port de Stykkisholmur. 

J2:Dans la baie de Breidafjorður

Les eaux peu profondes de la grande baie de Breiðafjörður sont brassées par de forts courants de marée. Parsemé de milliers d’îles et d’îlots, riche en nourriture le Breiðafjord déborde de vie : pygargue à queue blanche, macareux moines, grand cormoran, cormoran huppe, phoque commun, phoque gris. En bateau nous gagnons le jolie petite île de Flatey et son vieux village préservé. Balade déambulatoire dans ce petit paradis, sanctuaire des guillemots à miroir, oiseaux peu farouches qui nichent dans les endroits les plus incongrus : vieux tracteurs, pneus, granges…

J3: Colonies d'oiseaux de la falaise de Látrabjarg

Depuis Hænuvík « la baie de la poule » en passant par Hvallátur « là où les baleines mettent bas » notre destination finale est la falaise de Látrabjarg. Observations de l’immense falaise de Látrabjarg, considérée comme la plus grande falaise à oiseaux de mer, de l’hémisphère nord. Véritable crise du logement ici cohabitent macareux moine, Pétrel fulmars, Guillemots de Troïl et de Brunnich, Pingouin Torda, Goéland bourgmestre, Mouette tridactyle. Sous le phare on peut observer, en plongé une colonie de grands phoques gris nageant dans des vasques d’eau verte ou se reposant sur le varech des récifs. 

J4:Etonnante plage de sable de Rauðasandur

17 kms de falaises et plusieurs millions d’oiseaux plus loin, le paysage plonge dans une jolie crique, que n’aurait pas renié Robinson, et s’achève sur le sable cuivré de la baie de Rauðasandur. Alors que l’Islande nous a habitué aux plages de sable noir, ici, curieusement, dans le Far West de la plus grande île volcanique du monde, le sable est clair et la mer y prend des nuances tropicales. Sable de coquillages allant du plus parfait gris clair comme à Kolsvík, à l’orange foncé comme ici à Rauðasandur (sable rouge). Là se prélassent les seuls baigneurs du coin : les phoques gris et des phoque veaux marins. Au large, vers le sud, se dresse le grand volcan enneigé solitaire du Snæfellsjökull que nous avons contourné trois jours auparavant. Ce Fuji Yama de l’Islande était un point de repère important pour les long bateaux des vikings qui naviguaient entre le Groenland et l’Islande.

J5: En route vers Ísafjörður

La route franchit vers le sud de hauts plateaux désolés de roches éclatée, encore en partie enneigés puis contourne de profonds fjords ramifiés que dominent d’impressionnantes montagnes abruptes de basalte stratifié pour franchir de nouveau, d’autres cols. Visite de la chute en voile de Dynjandi, une des plus belle et gracieuse parmi les grandes chutes d’Islande. Nous atteignons dans la soirée le grand fjord de Ísafjörður et la petite ville de pêche du même nom avec ses vieux entrepôts en bois goudronnés.

J6: Découverte des environs de Ísafjörður

Nous nous rendons jusqu’à une grande colonie de sternes au milieux des entrepôts du port de Bolungarvik, puis, par une route de montagne, nous gagnons la bucolique vallée isolée de Skálavik qui s’ouvre sur l’océan. Dans la rivière se rassemble de grands groupes de garrots arlequin qui sont là pour la parade de la dernière chance.

Pour les participants du 1er séjour, vol de Ísafjörður pour Reykjavik dans la soirée ou le lendemain matin. Pour les participants du 2e séjour, arrivée à Ísafjörður dans la soirée ou tôt le lendemain matin par un vol domestique depuis Reykjavik.

J7: Le long des fjords de Ísafjarðardjúp

Départ de Isafjördur. De grands paysages se succèdent ouverts sur le large ou s’encastrant jusqu’au fond de fjords plus petits. Nous longerons de nombreux fjords, tous plus beaux les uns que les autres, avec la possibilité d’admirer quantité d’oiseaux, dont des groupes d’eider qui se suivent en file indienne, le long des côtes. Peut être également un eider à tête grise ? Un aigle pygargue ? Là encore, plusieurs groupes de phoques se prélassent sur les rochers et le varech à quelques mètres du rivage.

J8: Autour de Breidafjorður

Nous descendons maintenant vers le sud par un haut plateau minéral désertique où l’on peut observer des Hareldes boréales sur de petits lacs, bordés de congères. Nous redescendrons vers le fond de la vallée de Breidafjörður pour atteindre la campagne de Reykhólar  » les collines fumantes »  où l’eau chaude coule en abondance.

J9:Marécages autour de Reykhólar

Nous nous trouvons au coeur d’une magnifique réserve ornithologique sur les marais qui bordent la baie de Breiðafjörður. On y rencontre nombre d’espèces de limicoles, d’anatidés, mais aussi et surtout de nombreux Plongeons catamarins et de Grèbes esclavon. Il n’est pas rare d’observer un hibou des marais ou un pygargue se faire houspiller par le peuple de ces marécages.

J10:Dernières étendues sauvages avant l'arrivée à Reykjavik

Nous descendons maintenant vers le Sud à travers de belles campagnes. Dernières observations sur le Gilsfjörður avant de rejoindre la route circulaire N°1 et un début de trafic relatif. Arrivée en milieu d’après midi à Reykjavik pour s’imprégner de la petite capitale islandaise qui offre une ambiance décontractée et originale. Vous avez quelques heures pour profiter d’excellents coffee shops, de belles librairies, pourquoi pas prendre le temps de visiter un ou deux musées et galeries d’art, d’extraordinaire piscines en plein air sans oublier la bouillonnante vie nocturne (sans nuit).

Carte

Informations pratiques

  • Ce séjour est prévu en petit groupe de 6 à 12 participants.
  • Marches : Marches de niveau modéré. Durée de 1-3h qui dépendront de l’observation des oiseaux et des conditions météorologiques.
  • Equipement photographique : un zoom 75-200 mm offre déjà de belles opportunités. Munissez-vous d’un objectif grand angle, d’un zoom 200-400 mm, trépied ou monopode. Il sera possible de recharger vos batteries dans la plupart des hébergements. Prévoyez tout de même des batteries de rechange. Pensez également à protéger votre matériel photos (objectif, boîtier et pellicules…) contre l’humidité avec des sacs plastiques hermétiques ou des sacs étanches.
  • Itinéraire et sécurité : le programme jour par jour est donné à titre indicatif et est susceptible de modifications. Les changements peuvent même parfois être imposés pour des raisons de sécurité, dues aux phénomènes naturels spécifiques du lieu : volcanisme, intempéries, météo exceptionnellement défavorable… Votre guide accompagnateur connait parfaitement le terrain et reste seul maître à bord pour prendre les décisions nécessaires lorsqu’il faut interpréter les caprices de la nature, toute puissante sur cette terre volcanique et sous ces hautes latitudes.
  • Véhicule : mini bus confortable 4×4 équipé pour les pistes d’Islande. Nous utilisons un bus privé uniquement affrété pour le groupe.
  • Hébergement : en guesthouse dans des chambres double ou twin avec lit fait avec un mix de salle de bain privatives et à partager.
  • Nourriture : cuisine à base de produits  de qualité. Petit-déjeuner « scandinave » copieux, pique-nique à midi et boissons chaudes. Le soir un dîner copieux et convivial à base de spécialités et de produits locaux : truite du lac, gigot d’agneau, légumes, pommes de terre, salade et excellents laitages dont le skyr aux myrtilles. Il est indispensable qu’un régime particulier ou une allergie à un aliment soit signalé clairement au moment de l’inscription. Pour la convivialité du groupe, mais rien d’obligatoire, nous recommandons à chacun d’apporter une petite spécialité de son terroir (biscuits, fromage, vin…).
  • Participation : Nous demandons aux membres du voyage de donner un petit coup de main et aider le guide pour la préparation des repas du midi.
  • Extension du séjour : Nous contacter. Vous ne reviendrez peut-être pas en Islande de sitôt et prolonger votre voyage par un autotour, est la meilleure option pour profiter pleinement de votre séjour. Attention, décidez de prolonger votre séjour à l’avance, car faire modifier votre billet d’avion sur place peut coûter cher, voire être impossible !
Photos